Tél : +33 3 89 41 35 96
10 rue des serruriers
68600 Wolfgantzen - France
Contactez-nous
Impossible de trouver la page

L’énergie solaire, le pari gagnant de l’Alsace pour sa transition énergétique !

MOBASOLAR déploie, depuis près de 10 ans, des innovations remarquables en matière de production électrique solaire. L’entreprise alsacienne s’est spécialisée dans l’autoconsommation, à partir de l’énergie photovoltaïque. A l’origine d’avancées techniques majeures, MOBASOLAR s’est fait fi de démocratiser largement ces technologies et de les proposer au plus grand nombre.

Force est de constater que nos défis énergétiques sont de plus en plus contraints, MOBASOLAR tend à évangéliser la pratique de l’autoconsommation : la startup alsacienne propose des solutions aussi simples que performantes, permettant de gagner en indépendance énergétique.

Face aux mutations profondes de notre écosystème énergétique (arrêt de centrale nucléaire, besoins croissants en électricité, etc.), MOBASOLAR est ainsi capable, avec ses technologies exclusives, de répondre à une part des besoins électriques de chacun. L’énergéticien est convaincu que la transition énergétique passe uniquement par la prise de conscience et l’action individuelle : il appartient à chacun de contribuer aux besoins énergétiques et de devenir producteur d’électricité.

C’est en ce sens que MOBASOLAR a rencontré récemment la Présidente du Conseil départementale du Haut-Rhin, Mme Brigitte KLINKERT. C’est en effet avec l’appui des pouvoirs publics qu’il sera possible de rendre plus accessibles ces équipements énergétiques. Chacun peut être producteur d’une partie de sa consommation électrique, permettant ainsi de moins solliciter les grands ensembles et centrales électriques principales. Par ce rapprochement, l’Alsace pourrait bien s’inscrire parmi les territoires pionniers de l’autoconsommation électrique et relever les enjeux énergétiques de demain. Un rapprochement qui devrait être effectif et engagé début 2019.

Visuels, vidéo, dossier de presse et informations complémentaires sont à votre disposition sur simple demande.

Retrouvez le dossier de presse du MOBASOL T

Retrouvez le dossier de presse du MOBASOL T

PRODUIRE SA PROPRE ÉNERGIE,

C’EST SIMPLE ET EFFICACE !

 

 

Retrouvez le dossier de presse du MOBAFIX BS

Idée reçue : l’électricité baisse de 0,5%. FAUX

La ministre de l’Ecologie Ségolène Royal l’a annoncé fièrement cette semaine : le coût de l’électricité des tarifs réglementés (tarif bleu) a baissé de 0.5 % à compter du 1er Aout 2016. Cela concerne 28 millions de foyers. Mais concrètement, notre facture d’électricité ne va pas baisser pour autant.

EDF pratique ce que l’on appelle de la facturation rétroactive sur des factures plus anciennes. Plus concrètement, avant la fin de cette année, les abonnés EDF au tarif bleu (soit 90 % des consommateurs particuliers) devront faire face à une hausse rétroactive de 2.5 % du tarif de leur consommation entre le 1er aout 2014 et le 31 juillet 2015.

Aussi, nous pouvons nous interroger sur la pertinence de baisser une année le cout de l’électricité pour ensuite faire subir le poids important d’une régularisation. En définitive, le prix de l’électricité augmente : depuis 2011, le coût de l’électricité a progressé de 27 % (tarif bleu).

En tant que consommateur, ne subissez plus cette gestion incohérente et indécente ; devenez producteur d’électricité et autoconsommez votre propre énergie ! Mobasolar vous propose des solutions adaptées à votre profil.

Le vendredi 21 avril 2017 a eu lieu la première formation sur le brise-soleil photovoltaïque Mobafix BS.

Avec le Mobafix BS vous vous protégez du soleil tout en produisant de l’énergie.

Son design est pensé pour allier l’esthétique et le fonctionnel !

Grâce à cet ensemble photovoltaïque, vous allez réduire votre facture d’électricité ainsi que votre impact environnemental.

Pour un usage en autoconsommation seul ou autoconsommation + revente du surplus.

Celui-ci est simple et rapide à installer. (une demi-journée)

Entièrement modulable : à partir de 2 panneaux.

Eligible RT 2012 et 2020.

La dernière formation s’est déroulée le vendredi 12 mai.

Prochaine session à venir.

Pour plus d’informations, contactez-nous !

Le brise-soleil photovoltaïque est une protection contre le rayonnement solaire qui produit de l’énergie électrique et vous fait réaliser des économies sur votre facture d’électricité.

Son design est pensé pour allier l’esthétique et le fonctionnel !

Modulable (2,4,6… panneaux), l’installation du Mobafix BS est simple et rapide.

Eligible RT 2012 et 2020, il est adaptable à tous types d’habitat : individuel ou collectif.

 

 

                                                                                                                                                  

 

L’orientation, la position du panneau et la conception du support, ont été choisies pour garantir

la meilleure productivité du marché : jusqu’à 600 Wc pour 2 modules.

Un record !

                                                                     

Design unique :                                  Panneaux bi-verre :                Inclinaison 23° :                        Technologie :
permet une ventilation                  laissent passer la luminosité             étudiée spécifiquement afin          reconnue et fiable de son

optimale des panneaux et          et accroît la production d’énergie.       d’optimiser la production             onduleur.

augmente leur rendement.                                                                             photovoltaïque.

 

Pour un usage en autoconsommation ou autoconsommation/revente du surplus

L’ordonnance, prise sur le fondement de l’article 119 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, vise à faciliter le développement de l’autoconsommation d’électricité.

Cette ordonnance complète le code de l’énergie pour y inclure une définition des opérations d’autoconsommation, qui consistent dans le fait, pour un producteur, de consommer lui-même tout ou partie de l’électricité produite par son installation.

L’ordonnance introduit la notion d’autoconsommation « collective » lorsque plusieurs producteurs ou consommateurs finals participent à cette opération ; ces personnes doivent dans ce cas se regrouper au sein d’une entité juridique (association, coopérative…) créée spécifiquement à cet effet. Afin de s’assurer du caractère de proximité sur le réseau électrique, les points de soutirage et d’injection doivent être situés sur une même antenne basse tension du réseau public de distribution.

L’autoconsommation collective pourra concerner par exemple des projets d’approvisionnement de logements collectifs ou de centres commerciaux par une installation solaire implantée sur site.

L’ordonnance prévoit également l’élaboration, par la Commission de régulation de l’énergie, de tarifs spécifiques d’utilisation des réseaux publics de transport et de distribution pour les consommateurs participants à des opérations d’autoconsommation individuelle ou collective. Ce régime spécifique est réservé aux installations de faible puissance (100 kilowatts). Ces installations sont raccordées aux réseaux électriques de basse tension.

Enfin, l’ordonnance supprime la nécessité d’un double dispositif de comptage des excédents de production qui sont injectés sur le réseau, et dont le coût est significatif dans le cas de petites installations. Le surplus de production pourra être affecté aux pertes techniques du réseau. Le plafond en dessous duquel les installations pourront bénéficier de cette dérogation sera précisé par décret. Il est envisagé que ce plafond soit fixé à environ 3 kilowatts, ce qui correspond à une installation d’autoconsommation domestique.

Cette dérogation pour l’injection est assortie d’une obligation de déclaration de toute installation de production d’électricité participant à une opération d’autoconsommation. Cette déclaration est en effet nécessaire pour la sécurité des personnels intervenant sur les réseaux de distribution. Les installations existantes participant à une opération d’autoconsommation devront être déclarées dans un délai de neuf mois à compter de la publication de l’ordonnance.